NOTRE HISTOIRE

Dans la tourmente des années 40, un italien venu de la montagne florentine, Septime Cecchini travaille à la défense du littoral. « Les Diguayres ». Il tombe surtout amoureux du Médoc et… d’une Pauillacaise, Odette Eyquem. Mariés, ils auront une fille et sept fils. M. Cecchini, devenu français, s’instruit et devient facteur à Jau-Dignac et Loirac. En dehors de son travail, cet amateur de bonne chère acquiert 4 hectares de vignes qui donneront près de 50 ans plus tard la plus petite cuvée du Château La Hourcade. En 1985, Gino son plus jeune fils, rachète le vignoble. Or Gino, cavalier de manège émérite, sert dans la cavalerie montée française. Jusqu’en 1988, la vendange sera donc portée à la cave coopérative.

Mais pendant ses années de service, ce dernier ne perd pas de vue son Médoc natal et avec son frère Florent, ils rachètent des parcelles attenantes pour étoffer le vignoble. En 1989, revenu dans sa région, il quitte la coopérative pour vinifier lui même son vin et fonder une famille. Aujourd’hui propriétaire de plus de 18 hectares de vignes, ancien conseiller municipal puis maire du village jusqu’en 2014, Gino transmet à présent sa passion à Quentin, son fils, revenu de Bordeaux pour se consacrer à la propriété familiale. Gino Cecchini, un viticulteur attaché au travail des vignes, amoureux et respectueux de la terre. « Pour une viticulture raisonnée et raisonnable. »

IMG_20181004_095518_228.jpg

VITICULTURE

Taille : Guyot double

Culture : Parcelles enherbées naturellement

Traitements : Lutte raisonnée depuis 1998, HVE en cours

Rendement : 45 à 55 hl/ha

Superficie : 40 Ha dont 18 Ha de vignes

Sol : Graves-garonnaises, argilo-calcaire

Encépagement : 50% Cabernet Sauvignon, 50% Merlot

Âge moyen des pieds de vigne : 30 ans

Densité de plantation : 5 000 Pieds/Ha

Vendanges : Mécaniques

_DSC9936.jpg

VINIFICATION

Production Moyenne Annuelle : 120 000 Bouteilles.

Commercialisation : 70% Négociant, 30% Particuliers.

Vinification : Parcellaire, traditionnelle en cuve inox, immersion du chapeau par délestage et remontages.

Elevage : élevage en barriques pendant 12 mois.

Oenologue : Julien Maillet, sans qui ce vin n'aurait pas été le même.